Arrêt du tabac

Etre non fumeur entre 2 à 4 semaines avec l’hypnose.

Un nouveau processus de sevrage tabagique qui a fait ses preuves et qui agit en profondeur sur les causes conscientes et inconscientes. Le protocole est organisé entre 3 et 5 séances dont le processus tente de tenir compte des dimensions cognitivo-comportementales, psychodynamiques et interactionnelles. (taux de réussite à 1 an : 60 à 80 %).

Il s’agit d’un accompagnement efficace et décisif à ceux qui désirent vraiment cesser de fumer. Ce sevrage tabagique se fait en consultation individuelle.

Cancer delayed explosion

Le processus complet dure 1 mois 1/2  et comporte de 3 à 5 rencontres :

· Un premier rendez-vous : analyse du profil du fumeur, identification et renforcement de ses motivations personnelles. Vision de certains aspects des mécanismes du tabagisme. Prise de conscience des conséquences nuisibles peu ou mal connues du tabagisme.
Prescription de tâches : exercices simples, de respiration, de travail sur l’envie notamment de manière symboliques. Certaines lectures seront recommandées.

sans_tabac

· Les rendez-vous suivants sont consacrés à l’hypnose proprement dite qui vise à renforcer la décision et les motivations, faire le deuil de la cigarette. Un soin tout particulier est apporté à minimiser les risques de rechute. La personne arrête de fumer entre le 2ème et le 4ème rendez-vous.

th3JE8TYN8

· Enfin, le cinquième rendez-vous est l’occasion de faire le point après l’arrêt et d’apporter conseils et méthodes de gestion des émotions (apprentissage de techniques d’auto-hypnose pour la gestion des émotions, de l’irritabilité, des envies, le cas échéant, suppression de certaines associations automatiques) pour éviter de reprendre dans le temps.

air_libre

La poursuite dans le temps du travail est décisive. L’idéal est de faire un suivi pendant une année entière, à raison d’une rencontre par mois les 3 premiers mois et 1 rendez-vous trimestriel par la suite. Lors de ce suivi, nous ferons la liste des améliorations ressenties depuis l’arrêt ; s’il y a fléchissement de la détermination, hésitation ou même rechute récente, refaire une des séances d’hypnose rétablira la motivation

T.M.O. (Thérapie par les Mouvements Oculaires) et D.M.K.A (Déprogrammation par les Mouvements Oculaires, Kinesthésiques et Auditifs)

J’utilise aussi la T.M.O. (Thérapie par le Mouvements Oculaires) cousine de la D.M.O.K.A (Déprogrammation par les Mouvements Oculaires, Kinesthésiques et Auditifs) comme L’EMDR. Remarquable par l’efficacité de son action, particulièrement dans les E.S.P.T (Etats de Stress Post Traumatique).

Elle fait partie de la famille des thérapies neuro-émotionnelles et l’on trouve ses origines dans les thérapies faisant appels aux mouvements oculaires, tactiles, auditifs, ainsi qu’à l’orthoptie et aux thérapies humanistes.

Cette technique permet de désactiver et de désensibiliser les chocs traumatisants restés en mémoire dans notre cerveau.

D.M.O.K.A.

Faute d’avoir pu être intégrés en leur temps, ceux-ci ont des conséquences négatives s’exprimant dans notre présent, en dépit de toute prise de conscience du choc initial (violences, agressions, deuils, traumatismes ou simples chocs émotionnels, culpabilité, colère…). Il en va de même  pour les deuils non faits, au sens large du terme, ainsi que pour les sentiments « négatifs » comme la culpabilité, la colère, ou le ressentiment…

Les différents champs d’application de ses techniques

Stress, douleur

•             Relaxation

•             somatisation

Traumatismes

•             Violences, séquelles de traumatismes

•             Troubles anxieux, angoisse, stress

•             Etats dépressifs, dépression, déprime

•             Troubles psychosomatiques

•             Phobies (scolaires, sociales, etc)

Dépendances

•             Deuils

•             Dépendances affectives,

•             Addictions