La Psychanalyse :

Elle permet d’évoluer à travers la libre association de parole, de comprendre le comment et le pourquoi de ses propres réactions face aux différentes situations de la vie, tout en étant aidé par le fait de ne pas avoir un intervenant face à soi qui pourrait induire certains mots.

HYPNOSE

Comme dans toute relation, l’interaction dans la communication se fait de manière consciente et inconsciente au travers de signes, d’expressions, d’attitudes. Tout ceci vient de manière plus ou moins inconsciente agir sur la personne qui s’exprime (le patient).

Le Psychanalyste (dans la plupart des cas) se tient en retrait, on peut ressentir sa présence mais on ne le voit pas. Cette technique, l’analyse, permet de mieux se raconter, de remonter à la naissance de ses pensées, comme une bobine de fil qu’on laisserait se dérouler, à son rythme.

Il n’y a pas ou peu d’interaction directe avec le psychanalyste, son rôle est de vous aider sur votre chemin, en vous permettant de dépasser vos propres résistances. Lors de cette phase, il se produit une plus grande compréhension des mécanismes qui ont pu être mis en place à un moment donné de votre existence. (Comme un adulte qui verrait au travers du film de sa vie, la genèse de ses comportements actuel et passé) Pour mieux comprendre leurs origines et de ce fait métrisé un peu plus chacune des situations que la vie nous présente tout au long de cette existence.

PH FREUD

Le but de la psychanalyse est de mieux se comprendre, se connaitre. Pas de « guérir », bien que cela puisse arriver lors de la cure, dans ce cas ce n’est qu’un résultat parmi d’autres.

Le psychanalyste est là pour vous accompagner tout au long de ce parcours de vie, dans une neutralité bienveillante, qui permet au fil des séances, sur une durée plus ou moins longue, de parler de votre être le plus profond, sans peur d’un jugement, ou de quoi que ce soit d’autre.

T.M.O. (Thérapie par les Mouvements Oculaires) et D.M.K.A (Déprogrammation par les Mouvements Oculaires, Kinesthésiques et Auditifs)

J’utilise aussi la T.M.O. (Thérapie par le Mouvements Oculaires) cousine de la D.M.O.K.A (Déprogrammation par les Mouvements Oculaires, Kinesthésiques et Auditifs) comme L’EMDR. Remarquable par l’efficacité de son action, particulièrement dans les E.S.P.T (Etats de Stress Post Traumatique).

Elle fait partie de la famille des thérapies neuro-émotionnelles et l’on trouve ses origines dans les thérapies faisant appels aux mouvements oculaires, tactiles, auditifs, ainsi qu’à l’orthoptie et aux thérapies humanistes.

Cette technique permet de désactiver et de désensibiliser les chocs traumatisants restés en mémoire dans notre cerveau.

D.M.O.K.A.

Faute d’avoir pu être intégrés en leur temps, ceux-ci ont des conséquences négatives s’exprimant dans notre présent, en dépit de toute prise de conscience du choc initial (violences, agressions, deuils, traumatismes ou simples chocs émotionnels, culpabilité, colère…). Il en va de même  pour les deuils non faits, au sens large du terme, ainsi que pour les sentiments « négatifs » comme la culpabilité, la colère, ou le ressentiment…

Les différents champs d’application de ses techniques

Stress, douleur

•             Relaxation

•             somatisation

Traumatismes

•             Violences, séquelles de traumatismes

•             Troubles anxieux, angoisse, stress

•             Etats dépressifs, dépression, déprime

•             Troubles psychosomatiques

•             Phobies (scolaires, sociales, etc)

Dépendances

•             Deuils

•             Dépendances affectives,

•             Addictions