SUPERVISION = ANALYSE DE PRATIQUE

La supervision = analyse de pratique, Elle peut être Personnel, Professionnel et également de groupe.

Elle peut être Personnel, Professionnel et également de groupe.

Le but : Est de s’interroger sur ça pratique dans son quotidien (professionnel ou et personnel) en lien avec son vécus personnel en interaction avec les personnes suivi, accompagné ou dans une relation de subordination dans le cadre de l’entreprise.

L’objectif : C’est l’amélioration de c’est compétences professionnelles dans le savoir être et faire. Elle permet d’être plus en responsabilités de ses actes. De ne plus être dans c’est propre projection en lien avec son vécus, mais dans ce qui ce passe réellement chez chacun d’entre nous pour tenté de s’approcher au plus près de ce que vie « l’autre » dans une relation interprofessionnels et interpersonnels. La supervision prend sens, lorsque le supervisé renforce la conscience de lui-même, de ses actes, de ses responsabilités, de son engagement, de sa volonté à coopérer et de sa capacité à créer des liens interpersonnels. Le développement de compétences Psycho-relationnel pour permettre un plus juste positionnement dans des situations qui peuvent parfois être difficiles, en s’appuyant sur sa pratique via l’intégration par l’expérience.

Les modalités : lors d’un premier entretien, il est établie par rapport à la demande, une périodicité, la duré des séances et un but qui peut être modifier à chacune d’elle. Pour les supervision de groupe cela implique la présence de tous les participants.

Le code de déontologie : A pour base le « code de déontologie de l’association suisse des professionnels de l’action sociale » (Avenirsocial,2005). http://www.avenirsocial.ch

  • Le superviseur présente de manière transparente sa manière de fonctionner et les références sur lesquelles il s’appuie dans son rôle de superviseur. Lorsque cela a une incidence pour les personnes ou les institutions concernées, il doit pouvoir nommer son parcours personnel et professionnel, faire part de ses relations institutionnelles et personnelles ou de son appartenance à des associations professionnelles.
  • Le superviseur s’impose dans son travail une authenticité aussi grande que possible et cherche une cohérence entre les valeurs professionnelles qu’il défend et sa propre vie. Il lui appartient, dans ce but, de mener une réflexion permanente sur son rapport à lui-même, ainsi que de mettre en question de façon continue son activité de superviseur au sein d’un groupe de contrôle ou de référence
  • Le superviseur adopte un comportement loyal envers ses collègues superviseurs.
  • Le superviseur développe autant que possible des synergies et les échanges d’idée dans le but d’améliorer les prestations et les collaborations.
  • Le superviseur s’engage à observer le secret de fonction. Il peut attester d’un processus de supervision, authentifiant que le supervisé a parcouru une démarche de réflexion professionnelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.